Les paiements d’intérêts sur la dette publique au Québec atteignent 14,8 milliards de dollars

Printer-friendly version
government debt 2017

MONTRÉAL ─ Le paiement des intérêts sur la dette publique provinciale et fédérale au Québec va coûter 14,8 G$ aux contribuables cette année, ce qui signifie 1774 $ pour chaque Québécois ou près de 7100 $ pour une famille de quatre personnes, selon une nouvelle étude de l’Institut Fraser, un organisme de recherche canadien indépendant et non partisan.

L’endettement net combiné du Québec, c'est-à-dire la dette provinciale (186,3 G$) et la part du Québec de la dette fédérale (138 G$), totalisera 324,3 G$ en 2016-2017.

« Il ne s’agit pas d’un choix, l’intérêt doit être payé sur la dette publique et plus les gouvernements déboursent pour payer les intérêts, moins il y a d’argent disponible pour les programmes et services qui comptent aux yeux des Québécois », déclare Charles Lammam, directeur des études fiscales à l’Institut Fraser et co-auteur de The Cost of Government Debt in Canada, 2017.

L’étude relève que les paiements d’intérêts sur la dette provinciale du Québec coûtent 10 G$ cette année seulement, mais en y ajoutant sa portion des paiements d’intérêts de la dette fédérale (4,7G$) le total atteint presque 15 G$.

C’est plus que ce que le gouvernement provincial dépense pour l’éducation primaire et secondaire, 12,9 G$ en 2013-2014, et deux fois plus que ce que la province verse aux médecins (7 G$ en 2015).

« La dette publique impose aux Québécois des coûts réels et tangibles. Les paiements d’intérêts ne sont pas négligeables et enlèvent de l’argent qui pourrait répondre à d’autres priorités importantes, comme les programmes sociaux ou l’allègement fiscal », affirme M. Lammam.


Plus de cette étude