Waiting Your Turn: Wait Times for Health Care in Canada, 2018 Report

Printer-friendly version
Waiting Your Turn: Wait Times for Health Care in Canada, 2018 Report

Cette année au Québec, le temps d’attente moyen pour recevoir les traitements médicaux nécessaires était de 15,8 semaines, soit près de cinq semaines de moins que l’an dernier, selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Institut Fraser, un groupe canadien non partisan de réflexion sur les politiques.

À l’échelle du Canada, le temps d’attente moyen en 2018 était de 19,8 semaines.

« Bien que les temps d’attente au Québec se soient améliorés, il reste beaucoup de travail à faire pour les patients qui attendent encore près de quatre mois pour recevoir les traitements médicaux nécessaires », a déclaré Bacchus Barua, directeur adjoint des études sur les politiques de santé de l’Institut Fraser et coauteur de Waiting Your Turn: Wait Times for Health Care in Canada, 2018.

L’étude examine le temps d’attente total des patients pour recevoir des traitements dans 12 spécialités médicales — du malade dirigé par un omnipraticien (par exemple, un médecin de famille) vers un spécialiste pour une consultation, au patient qui reçoit un traitement.

Selon cette étude, le temps d’attente moyen au Québec a considérablement baissé, puisqu’il est passé d’un temps d’attente record de 20,6 semaines l’an dernier à 15,8 semaines cette année. Toutefois, en 1993, lorsque l’Institut Fraser a commencé à faire le suivi des temps d’attente au Canada, le temps d’attente au Québec était de 7,3 semaines.

Les patients québécois attendaient plus longtemps pour les neurochirurgies (33,9 semaines) et les chirurgies orthopédiques (23,8 semaines), tandis que l’attente la moins longue était pour les oncologies médicales (3,6 semaines).

« Les temps d’attente au Québec ont diminué et c’est très bien, mais ils sont encore trop longs », a affirmé M. Yanick Labrie, agrégé supérieur de l’Institut Fraser.

« Les longues attentes pour recevoir des traitements médicaux ne doivent pas être négligées —elles peuvent accroître la souffrance des patients, diminuer leur qualité de vie et, dans les pires cas, mener à une invalidité ou à la mort. »

Temps d’attente moyen par province (en semaines)

Province20172018
Colombie-Britannique26,623,2
Alberta26,526,1
Saskatchewan19,815,4
Manitoba24,926,1
Ontario15,415,7
Québec20,615,8
Nouveau-Brunswick41,745,1
Nouvelle-Écosse37,734,4
Île-du-Prince-Édouard32,439,8
Terre-Neuve-et-Labrador21,522,0

REMARQUE : Le nombre de répondants au sondage au Canada atlantique était inférieur à celui des autres provinces, ce qui peut avoir une incidence à la hausse ou à la baisse sur les temps d’attente moyens signalés, comparativement aux temps réels.


Plus de cette étude